Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PLUME ET LE ROULEAU

LA PLUME ET LE ROULEAU

200 chroniques éclairent le Présent à la lumière de l'Histoire


1794 : LAVOISIER, le savant dont on avait pourtant besoin...

Publié par La Plume et le Rouleau sur 10 Août 2000, 12:40pm

Catégories : #Personnalités célèbres

Chèr(e)s ami(e)s,

C’est aujourd’hui la Saint Laurent : donc "Caribou !" à nos amis canadiens dont le majestueux fleuve sillonne la capitale du Québec, à la devise francophone "Je me souviens".

Bon, les Laurent ne manquent pas dans la littérature ni dans les média : Laurent BLANC (Champion du monde !), Laurent Ruquier (souvent méchant et pas toujours drôle), Laurent Romejko (qui parle de la pluie et du beau temps à défaut de pouvoir les faire), Laurent MALLET (le bel officier d'Indochine" avec Catherine Deneuve), Laurent Dona-Fologo (homme politique ivoirien des années 80 que je dois être le seul à connaître), Laurent de Médicis auquel Machiavel dédicaça son "Prince" (le livre, pas le disque : une information que je reprends telle quelle car je fais confiance à l'érudition de son auteur).

J'évoque également Jean Laurens, peintre qui représenta l'excommunication de Robert le Pieux (fils de Hugues capet, Xème siècle, pour les ignares) en raison de sa bigamie (Robert le Pieux, morne, serre sa concubine sur son épaule tandis que les prélats quittent la pièce d'un air méprisant) et même de sa trigamie.

Pour vous démontrer, si besoin en est, qu'on est souvent mal payé de retour lorsqu'on se démène pour ses contemporains, je vous suggère de lire cette chronique puis d'aller, à l'occasion, faire une promenade à La Villette (où on tranchait le lard autrefois) pour y admirer la Rotonde ou bien, c'est moins loin, d'aller au parc Monceau faire une promenade bucolique, hygiénique, romantique ou sportive mais toujours roborative pour y admirer une petite maison que l'on nommait autrefois le "pavillon d'octroi".

De quoi s'agit-il en l'espèce ? De constructions érigées à l'instigation d'Antoine-Laurent de Lavoisier. Pourquoi ? Voilà ce que je vous invite à découvrir...

Lavoisier est né en 1743 dans une famille fortunée de Paris. Il effectue de brillantes études où il privilégie les mathématiques et le droit. Puis, il rentre dans le corps des Fermiers Généraux. Ces gens, de sinistre mémoire collective, avancent au Trésor Royal l'argent dont il a besoin puis se chargent de se rembourser en percevant effectivement la gabelle (impôts sur le sel), les aides (impôtrs sur le tabac; les viandes et les boissons) et les traites (taxes sur la circulation des grains). Tout le but consiste à pressurer le peuple de davantage qu'on a avancé au Trésor, sinon, ce n'est pas rentable...

Pour mieux contrôler l'entrée et donc la taxation des marchandises dans Paris, Lavoisier a l'idée géniale d'entourer la capitale d'un mur, le "mur des Fermiers Généraux", construit en 1779, percé d'octrois par lesquelles les convois devront automatiquement transiter et (Paf !) seront taxés. Dès le 13 juillet 1789, soit 10 ans plus tard, la foule en colère le démolira. Il subsiste quelques vestiges : ceux que j'évoque ci-dessus et que vous pouvez encore voir.

Lavoisier, indépendamment de cela, poursuit d'intenses travaux en biologie, en hygiène, en économie, en arts et spécialement en chimie. Il est en fait aujourd'hui considéré comme le "père" de cette discipline qui fut longtemps cantonnée à une vision archaïque (tous les éléments dérivent de 4 éléments "purs" : l'eau, l'air, la terre, le feu...). Lavoisier va être le premier à analyser la composition de l'eau (H 2 O !) et de l'air. Il est à l'origine de la première nomenclature chimique (l'oxygène, l'azote, le chlore, etc... etc... cela remue peut-être quelques souvenirs de classe de quatrième chez vous).

Eh bien que croyez-vous qu'il arriva ? Cet homme, bienfaiteur de la science moderne, génie des Lumières, chercheur infatigable, découvreur de choses inconnues et inédites qui font les délices des lycéens, inventeur, pourrait-on dire, de la chimie moderne, cet homme dont les dirigeants et actionnaires d'Aventis, Bayer et Air Liquide doivent invoquer quotidiennement les mânes, ce type-là fut, en qualité de son activité de Fermier Général, mis en accusation en décembre 1793 par le gouvernement révolutionnaire.

Quelques personnes tentèrent d'expliquer aux juges que le cas de Lavoisier était sensiblement différent de celui de ses accolytes, compte tenu de ses aptitudes, qualités et services rendus.

Réponse d'un des juges : "La Révolution n'a pas besoin de savants !"

Le 8 mai 1794, Lavoisier était guillotiné avec 27 autres Fermers Généraux. "Il ne leur a fallu qu'un moment pour faire tomber sa tête et cent années, peut-être ne suffiront pas pour en reproduire une semblable" dira le mathématicien Lagrange.

Dans mon abnégation et mon enthousiasme, il me vient parfois des doutes sur le sort que réservera la postérité à l'entreprise culturo-bousculatoire de ces chroniques...

Bonne journée à tous.

Un autre guillotiné célèbre mais nettement moins recommandable...

La Plume et le Rouleau (c) 2000

Pour une histoire de passion, de mystères et de secrets, lisez La cinquième nouvelle...

Commenter cet article

Archives

Articles récents