Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA PLUME ET LE ROULEAU

LA PLUME ET LE ROULEAU

200 chroniques éclairent le Présent à la lumière de l'Histoire


1914 : Ils ont tué JAURES !

Publié par La Plume et le Rouleau sur 31 Juillet 2000, 11:45am

Catégories : #Crimes & affaires judiciaires

Mes Cher(e)s Ami(e)s,

 

Aujourd'hui c'est le 31 juillet.

 

Ce jour de juillet 1914, le 31, il fait chaud, très chaud. L'atmosphère est suffocante et les esprits, eux-mêmes, sont échauffés. Il y a tout juste un mois, l'archiduc  François- Ferdinand, neveu de l'empereur François-Joseph et héritier du trône de l'Empire Austro-Hongrois, a été assassiné à Sarajevo par deux terroristes serbes. Et les pays d'Europe saisissent l'occasion pour s'apprêter à vider leurs nombreuses querelles. C'est la "marche à la guerre" de 1914, en quelques semaines, l'Europe va s'embraser.

Il est 21 h 30, non loin des "grands boulevards" à Paris, un homme se promène aux alentours du "Café du Croissant", au 146 rue Montmartre (2ème). Il regarde la devanture. Comme il fait chaud, les vitres ont été ouvertes et les convives ne sont séparés de la rue que par de simples rideaux d'un tissu léger, tendu aux fenêtres.

La rue résonne de cris, de manifestations. L'homme regarde le restaurant. A quelques centimètres, derrière le rideau, quelques hommes sont attablés et bavardent. L'un d'eux est dos à la fenêtre. il ne voit pas ce qui se passe dans la rue.

En une seconde, le drame bascule. Notre mystérieux personnage sort un revolver Smith et Wesson de sa poche, écarte vivement le rideau et, à bout portant, abat d'une balle dans la tête l'homme assis dans le restaurant et qui lui fait dos.

Des cris, tout de suite. On allonge la victime sur la table. On pratique un massage cardiaque. Il respire encore, en raison d'une vigueur exceptionnelle. Mais après quelques minutes, on doit se rendre à l'évidence :

Jaurès est mort.

Son assassin, Raoul Villain est arrêté immédiatement.

Qu'a fait Jaurès pour mériter une telle agression ? Rien d'autre, pourtant, que de ne pas inciter à la guerre, de rechercher la conciliation et d'appeler à la négociation pour
éviter un conflit. Mais l'heure n'est pas à l'apaisement. La France veut sa revanche sur l'Allemagne qui, elle, veut étendre son empire. Tout appel à la paix est considéré comme une traîtrise.

Pour un nationaliste exalté comme Raoul Villain, Jaurès est un traître. Et comme il est plus facile à abattre que Guillaume II, c'est sur lui que Villain va tirer.

La
Première Guerre Mondiale achevée, le 29 mars 1919 s'ouvre le procès de Villain, en cour d'assises. Il est accusé de meurtre avec préméditation. Il ne le nie pas. Il n'a naturellement pas fait la guerre.

Raoul Villain est certes déséquilibré et a un lourd passif familial : sa mère a été internée, son père est devenu fou à trop boire d'absinthe (interdite à la vente en 1915). Est-ce son système de défense ?

Non. 

Villain revendique entièrement son geste, qu'il qualifie de patriotique : Jaurès, c'était le renoncement devant l'Allemagne, le pacifisme fuyard. A quoi auraient donc servi les 1,3 million de morts français sur les 5 millions au total qu'aura fait le premier conflit mondial ?

Le système d'accusation de la partie civile sera politique. On a tué un symbole de la paix, on a tué le plus populaire représentant des intérêts du peuple, on a tué Jaurés.

Or, le jury n'est quasiment pas composé de travailleur ni de salarié mais plutôt de bourgeois conservateurs.

Le jury n'est pas convaincu par les plaidoiries des parties civiles ni du Ministère Public.

A la question "l'homicide a-t-il été volontaire ?", le jury répond... "NON"... En contradiction flagrante avec les déclarations même de l'accusé !

A la question "y a-t-il eu préméditation ?", c'est encore "NON" !

Et Raoul Villain, qui ne s'y attendait sans doute pas lui-même, l'assassin de Jean Jaurès, est acquitté !!!

Le Ciel aurait-il abandonné les justes ? La justice des hommes bafouerait-elle la justice céleste ? Bref, tout foutrait-il le camp ?

Raoul Villain est l'exemple même du scandale judiciaire à l'envers. Là où d'autres furent condamnés sans preuve, lui échappe à la justice malgré son forfait. Ecoeurant, non ?

Raoul Villain, acquitté, part alors parcourir l'Europe. Il finit par se fixer en Espagne. En 1933, il achète une maison dans l'ile d'Ibiza. Une région tranquille où il n'y a pas encore les hôtels, les nights-clubs et les filles faciles d'aujourd'hui. Il y passera la fin de sa vie.

Sa courte vie, en fait.

Car en 1936 débute la Guerre Civile d'Espagne. Le 13 septembre, les Républicains prennent le contrôle de l'ile. Immédiatement, ils se dirigent vers la maison de Villain, dont ils connaissent l'identité. Sans sommation, ils l'abattent.

22 ans après, la Justice (un peu expéditive, reconnaissons-le) avait rattrapé Villain.

Vous en doutiez ?

 

Bonne journée à tous.

D'autres assassinats célèbres ? Retrouvez celui de Gandhi, de Kennedy ou d'Indira Gandhi

D'autres procès controversés ? (Re) découvrez celui de
Seznec !


La Plume et le Rouleau (c) 2000

 

Pour un récit de passions, de mystères et de secrets, lisez La cinquième nouvelle...

Commenter cet article

Archives

Articles récents